Mon point de vue

Peut-on compter sur Norton pour faire confiance à un site ?

Depuis plus de 20 ans j’utilise Norton pour protéger mes ordinateurs et lui faisait confiance. Depuis la mise en ligne de mon site « suggestions-photos » cette confiance est remise en cause. J’avais prévu de faire de mon site un blog permettant aux internautes de poster des commentaires ou de me contacter. Dans ce but, j’avais activé les fonctionnalités classiques de WorPress. Comme sur la majorité des blogs, les articles se terminaient par un formulaire permettant des commentaires moyennant l’indication d’un nom ou d’un pseudo et d’une adresse mail. De même un questionnaire de contact permettait de m’adresser un courrier là aussi avec l’indication de son nom et adresse mail (je ne suis pas un adepte du courrier ou mail anonyme !). Aucune information n’était recueillie à l’insu des visiteurs.

Dès sa mise en ligne, Norton s’est mis à publier des avis extrêmement négatifs sur mon site dissuadant les internautes de se connecter.

Norton Safe Web

Ce site est sûr …. mais la communauté Norton ne lui fait pas confiance car il recueille des données personnelles et a peu de visiteurs. Quittez le site.

Il est exact que venant d’être créé et non encore référencé par Google, mon site avait peu de visiteurs. Quand aux données recueillies, seules celles volontairement renseignées l’étaient. Personne n’étant obligé de poster un commentaire ou de m’adresser un mail.

Ce qui m’a beaucoup surpris, c’est que Norton n’avait jamais émis cet avis sur aucun des milliers de sites et de blogs que je fréquente chaque année, dont pourtant certains recueillent énormément de données personnelles. J’ai découvert ce type d’avis la première fois que j’ai publié mon site.

Je pense que Norton a intégré le critère « peu de visiteurs » pour éviter de cibler des sites commerciaux et risquer des procès en dommages et intérêts. On en arrive à la situation paradoxale que la communauté Norton fait confiance à Facebook et non à « suggestions-photos », préférant l’accorder à Mark Zuckerberg plutôt qu’ à Eric Van Aerde.

Pour continuer à faire vivre mon site, j’ai supprimé la possibilité de commenter les articles. Seul un contact direct par mail à mon adresse personnelle evanaerde@orange.fr reste possible.

Face aux critères fort peu pertinents de Norton pour juger de la dangerosité des sites, j’ai décidé de ne plus lui faire confiance et de résilier mon abonnement.